Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 16:18

 

Chez "les Croqueurs de mots", Jeudis en Poésie

bresil3 062

 

Attendre que la Nuit…

 

Attendre que la Nuit, toujours reconnaissable

A sa grande altitude où n’atteint pas le vent,

Mais le malheur des hommes,

Vienne allumer ses feux intimes et tremblants

Et dépose sans bruit ses barques de pêcheurs,

Ses lanternes de bord que le ciel a bercées,

Ses filets étoilés dans notre âme élargie,

Attendre qu’elle trouve en nous sa confidente

Grâce à mille reflets et secrets mouvements

Et qu’elle nous attire à ses mains de fourrure,

Nous les enfants perdus, maltraités par le jour

Et la grande lumière,

Ramassés par la Nuit poreuse et pénétrante,

Plus sûre qu’un lit sûr sous un toit familier,

C’est l’abri murmurant qui nous tient compagnie,

C’est la couche où poser la tête qui déjà

Commence à graviter,

A s’étoiler en nous, à trouver son chemin.

 

 

                         Les amis inconnus (1934)

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fanfan 16/05/2010 16:00



Je connais très mal ce poète ; jolie poésie



Alice 16/05/2010 17:19



Si tu veux en lire d'autres, précédemment, j'ai mis d'autres poèmes de cet auteur dans les jeudis en poésie.



Jakline 16/05/2010 00:34



un poème puissant qui nous emporte facilement dans les méandres de la nuit.



Alice 16/05/2010 17:17



J'aime "les méandres de la nuit" et l'évocation des barques et des lanternes dans le poème nous y entraîne. Amitiés



Mamie Claude 14/05/2010 11:19



Je découvre cet auteur avec plaisir, on peut attendre la nuit avec angoisse seule face à elle, et rès vite rêver à mille et un beaux souvenir. Merci Alice.



Alice 15/05/2010 19:08



L'esprit vogue dans les eaux noires qui deviennent bleues, si l'on arrive à le calmer. La nuit apporte ses peurs, terreurs, mais aussi les rêves doux, si l'on arrive à se détendre. Je partage ton
avis :-) Amitiés



Lenaïg Boudig 13/05/2010 22:45



Une façon d'appréhender la nuit que je ne connaissais pas, Alice. Très joli ce qu'a écrit Jules Supervielle, merci de me le faire connaître. Amicalement.



Alice 15/05/2010 19:03



"L'oeuvre de Supervielle apporte l'espoir et tend vers la clarté" je partage avec vous ce bel objectif. Amitiés



Lilie 13/05/2010 19:04



Une vision positive et sereine de la nuit, que je découvre.



Alice 15/05/2010 18:59



La nuit répare les jours :-)



jill bill 13/05/2010 18:47



La nuit cet autre monde pour tous... Jolie que cette page "inconnue" Alice, tu as bien fait de la poster pour le jeudi poésie... et merci d'être venue lire amtealty, les escargots de Prévert...
Elle est à Paris pour huit jours, je te salue de sa part en attendant qu'elle rentre... Bonne nuit alors Alice signé jill



Alice 15/05/2010 18:57



Bonjour à toutes les deux, merci de ton passage Jill Bill et de tes billets d'humeur. J'aime bien la cohérence dans les poésies de Supervielle. Celui-ci , la nuit traduit les nuits de tout le
monde avec le cortège des pensées qui descendent et...finissent par s'endormir. Un peu de calme ! Amitiés



Présentation

  • : Rêves et écritures d'Alice
  • : Ce blog reflète ce que j'ai envie de partager, à travers l'écriture, tout ce qui vient autour d'elle, livres, musique, peinture, référencement des blogueurs, des sites autour de la création littéraire. Textes et photos protégés sous le n°000477878-5-CopyrightDepot.com
  • Contact

Texte Libre