Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 09:38

 

Ecfruiture ! Ecrire comme un pied.... et le public adore !
 
 

Repost 0
Published by Alice - dans Humour
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 10:11

 

Défi proposé par Jill Bill avec le thème : Allons à la pëche aux Noms de Poisson par ici la « bonne bouillabaisse » A savoir en faire un savoureux écrit à votre guise…

 

 

IMG 3203

 

 

 Dans le bar « Au poisson vert »

un jeune gardon Juan, accoudé au comptoir

déguste un calamartini-on-the rock

sa morusité disparue. Il observe l’ambiance :

A la table de gauche, un jeune loup de meragitéeé4sur l’échelle de beaufort

 dévore  cent mille lieues sous les mers pendant sa pause-déjeuner.

A la table de droite, la Rascassenoisette joue aux dominos avec  le barbutchcassidy

Plus loin Merousseau et Saumontaigne discutent sur tous les thons

Du sujet éternel comment plier bagages sans faire de faux-plis.

Ainsi  raiegnait une douce ambiance dans le bar « Au poisson vert »

 

 

                                                Alice le 30 mai 2012

Repost 0
Published by Alice - dans Humour
commenter cet article
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 08:49

 

 

 

« Mon mari est archéologue. Plus je vieillis, plus je l’intéresse.»

 

 

 

                               Agatha Christie

Repost 0
Published by Alice - dans Humour
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 12:08
Un petit film délicieux,  l'enfant reste seul devant le chamallow, et aura droit à un deuxième s'il a pu attendre le temps demandé, va-t-il résister à la gourmandise ?
Repost 0
Published by Alice - dans Humour
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 14:44

Je m’écris

Je T’écris

Je (il, elle) écris

Je Nous écris

Je Vous écris

Je (ils, elles) écris

 

 

ou la conjuguaison simplifiée

 

                                                                                          Alice

Repost 0
Published by Alice - dans Humour
commenter cet article
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 16:39

 

Pour les Croqueurs de Mots, thème de Lyly : donner la parole aux aninaux

 

 

 

Novembre Cadaques 016

 

 

Paroles de chat

-  Moi, je suis au-dessus, c’est inconfortable, mais je suis au-dessus !!!!!!!!

-  Moi, je suis en-dessous, c’est plus tranquille, mais je suis en-dessous !

 

 


Repost 0
Published by Alice - dans Humour
commenter cet article
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 15:05

 

Poésie du Jeudi pour les Croqueurs de mots, thème libre proposé par Olivier de Vaux

 

Les  bouées à odeurs

Saint-Palais-2-015.JPG

 

Parfois le brouillard était si intense en mer,

« C’est alors qu’on songea, puisque le sens de la vue n’était point, en ce cas, utilisable,

à faire appel au sens de l’ouïe et qu’on inventa la sirène aux lugubres et avertisseurs meuglements.

Cet appareil ne donna point les résultats qu’on attendait de lui, car si puissante que soit la sirène, sa portée à des limites assez humbles.

Autre inconvénient de la sirène, même les plus exercés marins se trompent facilement sur la direction du son. A une certaine distance, ils font des erreurs d’estime qui vont jusqu’à 90 degrés.

Alors quoi ? L a vue et l’ouïe sont, dans bien des cas, au-dessous de leur mission.

D’autre part, les sens du toucher et du goût ne sauraient, dans une question de récifs, être de la moindre utilité. Reste le sens de l’odorat.

Personne jusqu’à présent, n’a songé à employer le nez pour flairer le roc prochain.

Et je proposai à l’administration compétente de créer des bouées à odeur pour parages dangereux.

Pourquoi donc pas ?

Voyez-vous d’ici le tableau une nuit noire, épaissie d’un brouillard compact. Pas un feu sur terre, pas une étoile au ciel.

Comme musique, le sifflement du vent dans les cordages, le fracas des vagues, le cri des femmes et des enfants.

Où sont-ils les pauvres matelots ! Dieu seul le sait et peut-être n’en est-il pas bien sûr.

Tout à coup le capitaine a reniflé par N.-N.-O. un puissant relent de vieux roquefort et par S.-E. une fine odeur de verveine.

Il consulte sa carte et reconnaît sa position. Sauvés merci, mon Dieu.

Il manœuvre en conséquence, et une heure après, le navire est au port ; tout le monde, matelots et passagers, entonnent, les uns des hymnes de grâce, les autres, des grogs bien chauds.

Malheureusement, tout cela n’est qu’un rêve.

La routine, la hideuse routine est là qui veille, barrière à toute idée neuve, à tout progrès, à tout salut !

L’administration des Phares n’accusa même pas réception de son projet de smell-buoy.

-         Est-il  trop tard ? Interroge le Chat

-         Piquant mon fard, je me hasarde à suggérer l’odeur du Gruyère (chère à la marine suisse) pour indiquer sur la côte quelques trous pouvant abriter nos navires en détresse. Enfin faisant allusion au Pourquoi-pas (réponse bateau à vos possibles interrogations ou susceptibilités) je propose de parfumer les bouées au Brie (de l’or !) ou au fromage de Hollande pour retrouver le PS (PORT SALUT)

-         C’est malin !!! gloussa Absinthe.

-         Eh ! Dame… Edam (faut tout vous dire !)

 

 

 Petite fable express

 

 Le châtiment de la cuisson appliqué aux imposteurs  

  Chaque fois que les gens découvrent son mensonge

Le châtiment lui vient, par la colère accru

« Je suis cuit, je suis cuit » gémit-il comme en songe

Moralité

Le menteur n’est jamais cru.

 

   

Citation

   Les pommes de terre cuites sont tellement plus faciles à digérer que les pommes en terre cuite !

                                                

 

 

  Alphonse ALLAIS  (1854-1905)

Repost 0
Published by Alice - dans Humour
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 14:29

numerisation0003.jpg

Norman Rockwell (1894-1978) illustrateur américain

Repost 0
Published by Alice - dans Humour
commenter cet article
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 14:58


Aujourd'hui, on ne dit plus :


La maîtresse d'école


mais,



L'institutrice prend l'avion
!















Repost 0
Published by Alice - dans Humour
commenter cet article
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 15:46

Dans Le Dimanche de la vie de Raymond Queneau,
 Valentin Bru, qui a épousé Julia, part en voyage de noces, mais comme ils n'ont pas assez d'argent, il part tout seul pour ce voyage de noces.





- C'est mal parti !







Repost 0
Published by Alice - dans Humour
commenter cet article

Présentation

  • : Rêves et écritures d'Alice
  • : Ce blog reflète ce que j'ai envie de partager, à travers l'écriture, tout ce qui vient autour d'elle, livres, musique, peinture, référencement des blogueurs, des sites autour de la création littéraire. Textes et photos protégés sous le n°000477878-5-CopyrightDepot.com
  • Contact

Texte Libre