Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • Poésie du Jeudi : La danse de la vie

    14 octobre 2010 ( #Textes )

    Tableau d'Edouard Munch (1863-1944) "la danse de la vie" Avec le temps de la vie Une musique enchantée Le cœur quand çà bat, c’est la joie d’aller Chercher tout de suite, pas la peine de tarder Avec le temps de l’amour Une musique endiablée Au détour...

  • Vu d'en haut

    23 août 2009 ( #Citations )

    «Que les trolleys longent la cathédrale, frôlent Saint-Maclou, enserrent Saint-Ouen, cela peut choquer les naïfs pour qui l’art réside surtout dans les musées, mais plaît au contraire à celui qui y voit comme le symbole du présent prenant sous sa protection...

  • Vers

    02 septembre 2010 ( #Textes )

    Robert Doisneau Ce matin d’hiver, le vert des pins maritimes accroche le regard, un vert sombre, qui absorbe la lumière, Tim vérifie sa montre, et pousse un éclat de verre du bout du pied, vestige de sa dernière maladresse. Par la fenêtre, le grondement...

  • Le Printemps

    25 mars 2009 ( #Textes )

    Le Printemps de Botticelli (1445-1510) "En toi, est le jardin des fleurs..." Kabir, poète indien du xvéme siècle En écho au texte de Claudie sur Papier Libre Ce tableau donne lieu à diverses interprétations, en voici une : "Flora est la divinité des fleurs...

  • Maurice Pialat - Sous le soleil de Satan, rencontre animée par François Bégaudeau

    02 mars 2009 ( #Films )

    L’Association PLEIN ECRAN organisait le dimanche 1er Mars 2009 une journée spécialement dédiée à Maurice Pialat avec deux projections et des rencontres avec François Bégaudeau Sous le soleil de Satan (1987) présenté par François Bégaudeau Palme d'or au...

  • Jeudi en Poésie : Joachim du Bellay

    17 décembre 2009 ( #Poésie française )

    Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage, Ou comme cestuy la qui conquit la toison, Et puis est retourné, plein d'usage et raison, Vivre entre ses parents le reste de son age! Quand revoiray-je, helas, de mon petit village Fumer la cheminee, et...

  • Jeudi en Poésie : L'écolier de Raymond Queneau

    02 septembre 2010 ( #Poésie française )

    Poésie du Jeudi pour les Croqueurs de mots sur le thème de l'école proposée par L'île de Lilie Robert Doisneau J’écrirai le jeudi j'écrirai le dimanche quand je n'irai pas à l'école j'écrirai des nouvelles j'écrirai des romans et même des paraboles je...

  • Les Fées

    23 septembre 2009 ( #Textes )

    Photo d'Yves A la tombée du jour, le château aux couleurs argentées et aux contours flous s’imposa tout à coup à mon regard étonné. La route s’allongeait vers lui, je le contemplai sans jamais pouvoir l’approcher. L’idée d’entrer dans ce château de brume...

  • Le lac d'Indifférence

    29 octobre 2009 ( #Textes )

    Je traversais le lac, car au-delà, s’élève le Royaume d’Amour, une contrée heureuse, l’unique raison de mon voyage. Sur la carte du Tendre, figurait ce difficile passage. Tout le temps de cette navigation, je me sentis comme pris dans un étau, j’étouffai,...

  • L'Innocence de l'Enfance

    17 novembre 2009 ( #Textes )

    Photo numérique de Ruud Van Empel C ’est pas ma faute Si je mors, si je crie C’est pas ma faute Si je pince, si je griffe C’est pas ma faute Si je mens, si je triche "Je suis le plus méchant des garnements" M’ont dit mes parents Et le soir, dans mon lit...

  • Gabriel Fauré, Pavane opus 50

    08 novembre 2009 ( #Musique )

    La Pavane opus 50 en fa dièse mineur de Gabriel Fauré est une oeuvre symphonique avec choeurs, écrite en 1887. Elle est contemporain de son requiem. Le compositeur l'a dédicacée à la Comtesse Elisabeth Greffuhle. Un choeur est ajouté à la demande de la...

  • Au bord de nous-mêmes 2

    16 septembre 2013 ( #Poésie )

    Au bord de nous-mêmes , à l’orée du vide inquiétant L’épaisseur de la peau, peau de chagrin Pourquoi voyager au risque d’un gros grain Ou d’un soleil ardent ? Au bord de nous-mêmes , à l’orée du vide inquiétant Béatitude des habitudes, réservoir du non-étrange...

  • Jeudi en Poésie - L'allée de Jules Supervielle (1884-1960)

    15 avril 2010 ( #Poésie française )

    Pour Brunô "les Croqueurs de mots", poésie du jeudi Photo personnelle : "Le bruit du soleil" - Ne touchez pas l’épaule Du cavalier qui passe, Il se retournerait Et ce serait la nuit, Une nuit sans étoiles, Sans courbe ni nuages. - Alors que deviendrait...

  • Prélude et allegro Gaetano Pugnani (1731-1798) Fritz Kreisler (1875-1962)

    08 février 2010 ( #Musique )

    Leila Josefowicz, enfant prodige, interprête ici une oeuvre de Fritz Kreisler. Ce violoniste autrichien, élève d'Anton Bruckner est admiré pour l'élégance de son jeu, son sens de la phrase mélodique et sa sonorité chatoyante qui contribuèrent à la création...

  • Jeudi en Poésie : Les ombres d'Anna de Noailles

    18 mars 2010 ( #Poésie française )

    Jeudi en Poésie "les Croqueurs de Mots" : Dans le poème "les ombres" Anna de Noailles imagine ses rencontres dans l'au-delà avec "ses dieux" qui l'ont accompagnée dans l' écriture. Quand ayant beaucoup travaillé J’aurai, le cœur de pleurs mouillé, Cessé...

  • Haïku pour Alice au pays des Merveilles

    24 mars 2010 ( #Films )

    L’arbre bas s’incline L’herbe caresse le ciel Je ris aux éclats Alice - mars 2006 A l’occasion de la sortie du film « «Alice au pays des Merveilles », pour revisiter Lewis Caroll, je vous invite à lire les articles dans la Revue des Ressources ______...

  • Questions pour un Prénom

    23 mars 2010 ( #Textes )

    "Mots de Tête" n°25 pour les "Croqueurs de mots" Votre prénom 1) Recherchez et publiez en tête de votre article une photo de vous à l'âge de 1 an à 2 ans maxi. 2) Ecrivez un texte court autour de votre prénom. l'objectif n'est pas de répéter votre prénom...

  • Jeudis en Poésie : Jules Supervielle (1884-1960) Attendre que la nuit...

    13 mai 2010 ( #Poésie française )

    Chez "les Croqueurs de mots", Jeudis en Poésie Attendre que la Nuit… Attendre que la Nuit, toujours reconnaissable A sa grande altitude où n’atteint pas le vent, Mais le malheur des hommes, Vienne allumer ses feux intimes et tremblants Et dépose sans...

  • Jeudi en Poésie : Vinicius de Moares, poète brésilien

    06 mai 2010 ( #Musique )

    Pour Pascale "Les Croqueurs de Mots" Café-concert à Olinda près de Recife (état de Pernambouk) au Brésil .... Le Brésil de Vinicius de Moraes Vinicius de Moares (1913-1980) publie son premier recueil de poèmes à l’âge de 19 ans. Trois ans après, il obtient...

  • Un fait insolite : la capture d'un chevreuil dans le jardin

    10 mai 2010 ( #Saumur )

    Samedi 8 mai 2010, à 10 heures du matin est intervenu l’Office National de la Chasse et de la Faune sauvage à ma demande. Depuis un mois, un chevreuil avait élu domicile dans le jardin. L’animal est capable de sauter des murs de plus de deux mètres, et...

  • Les Chevaux du Temps de Jules Supervielle

    21 novembre 2011 ( #Poésie française )

    Photo-Montage de René Chabrière Quand les chevaux du Temps s’arrêtent à ma porte J’hésite un peu toujours à les regarder boire Puisque c’est de mon sang qu’ils étanchent leur soif. Ils tournent vers ma face un œil reconnaissant Pendant que leurs longs...

  • Jeudis en Poésie : Jules Renard (1864-1910) L'alouette

    03 juin 2010 ( #Poésie française )

    I Je n’ai jamais vu d’alouette et je me lève inutilement avec l’aurore. L’alouette n’est pas un oiseau de la terre. Depuis ce matin, je foule les mottes et les herbes sèches. Des bandes de moineaux gris ou de chardonnerets peints à vif flottent sur les...

  • Immobilité et mouvement

    01 juin 2010 ( #Textes )

    La Saône à Lyon La ville silencieuse, fraîche au lever du jour. Les trottoirs sont encore vides de pas pressés, les rues inertes, sans files de voitures. Sur les quais, les péniches arrimées, oscillent doucement. La surface de l’eau, seulement ridée par...

  • Jeudi en Poésie : Nocturne en plein jour de Jules Supervielle

    10 juin 2010 ( #Poésie française )

    Chez les Croqueurs de mots , jeudi en Poésie, pour Hauteclaire Quand dorment les soleils sous nos humbles manteaux Dans l’univers obscur qui forme notre corps, Les nerfs qui voient en nous ce que nos yeux ignorent Nous précèdent au fond de notre chair...

  • Le lac des cygnes - Tchaikovski - Extrait de Billy Elliot

    16 mai 2010 ( #Films )

    Pour faire suite avec "le cri de la soie", instant de vie et d'émotion dans la lumière de ce saut du cygne, symbole de vie pour le héros qui ira jusqu'au bout de sa passion pour la danse, et la reconnaissance de son père qui assiste à la grande première...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>

Présentation

  • : Rêves et écritures d'Alice
  • : Ce blog reflète ce que j'ai envie de partager, à travers l'écriture, tout ce qui vient autour d'elle, livres, musique, peinture, référencement des blogueurs, des sites autour de la création littéraire. Textes et photos protégés sous le n°000477878-5-CopyrightDepot.com
  • Contact

Texte Libre