Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 20:40

 

 

Maurice Ravel compose en 1905 son recueil Miroirs,  comprenant cinq pièces « Oiseaux tristes », « Une barque sur l’océan », « Noctuelles », « Alborada del Gracioso », « La vallée des cloches »

Ces Miroirs « forment un recueil de pièces pour piano qui marquent dans mon évolution harmonique un changement assez considérable pour avoir décontenancé les musiciens les plus accoutumés jusqu’alors à ma manière », écrit Ravel en 1928 dans son Esquisse biographique.

Dédiée au peintre Paul Sordes, « Une barque sur l’océan » est d’une écriture purement pianistique.

On écoute les vaguelettes venant mourir sur la plage, le balancement de la barque sur la mer.

Le dessin des notes arpégées sur la partition, fait entendre le bruit rythmé et inlassable de l’océan.

Transposer le réel dans une autre matière et une autre lumière,  et le donner à voir dans le miroir de la musique, sans faire apparaitre le musicien qui s’efface derrière ce miroir, c’est le but atteint par ce compositeur de trente ans.

 

Source : http://expositions.bnf.fr/lamer/grand/122.htm

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
<br /> <br /> Alors que la mer s'est déchaînée au Japon, Hanae Nakazima nous la restitue dans un toucher tout de douceur et de beauté. Merci, Alice, pour cet intermède reposant.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> A vrai dire je n'ai pas pensé au Japon, mais c'est un rappel des éléments qui peuvent être tour à tour source de douceur ou de violence. Merci de ce nouveau regard. Amitiés<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> <br /> encore un beau moment merci<br /> <br /> <br /> bsos<br /> <br /> <br /> tilk<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> J'aime la musique et tente de la faire partager.<br /> <br /> <br /> Amitiés Alice<br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> Je me laisserais bien aller sur une barque à peine confortable, les yeux fermés, à écouter ces flots de musique qui emportent sentiments et pensées vers les profondeurs. Je découvre<br /> un autre Ravel, ce qui n'enlève rien à la puissance du "Boléro". Là nous sommes dans l'écriture des vagues et le rythme des courants, poésie d'infini...Suzâme<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Merci Suzâme, j'ai eu un coup de coeur en entendant cette oeuvre récemment. La mer a inspiré nombre de musiciens comme Debussy, qui a composé "la Mer" à la même époque. Le Boléro est une<br /> oeuvre qui nous a tous marqué. J'aime bien l'univers évoqué, le bruit des vagues , le rivage.La nature apaise dans son côté immuable renouvelé. Bon dimanche, Amitiés.<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Rêves et écritures d'Alice
  • : Ce blog reflète ce que j'ai envie de partager, à travers l'écriture, tout ce qui vient autour d'elle, livres, musique, peinture, référencement des blogueurs, des sites autour de la création littéraire. Textes et photos protégés sous le n°000477878-5-CopyrightDepot.com
  • Contact

Texte Libre