Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 18:51

 

La physionomie de Saumur en 1900 n’a pas changé réellement de celle d’aujourd’hui.

Les transformations de la ville

Après 1853, une politique d’aménagement semblable à celle que mène Haussmann à Paris est mise en œuvre , grâce à des emprunts, de 1854 à 1862, achèvement de la levée d’enceinte qui protège la ville contre les inondations du Thouet, financement de l’abattoir, nouvel hôtel de ville, commencé en  1858, le théâtre, commencé en 1864, clocher de Saint-Nicolas, égouts, construction de l’hôtel de commandement. L’architecte Joly-Leterme est à l’origine de la plupart de ces constructions. Cette politique privilégie le monumental, donnant à la ville son visage définitif sur la Loire.

En 1900, c’est « la belle époque » pour Saumur qui est à son apogée. C’est une sous-préfecture  de renom comme en témoignent  des récits de voyage aux archives départementales.

En 1900, Saumur compte 16440 habitants. C’est la 3ème ville du département avant Angers et Cholet. En 1872, elle est dépassée par Cholet. Aujourd’hui , elle a 22000 habitants et Cholet 56000.

Une faible croissance démographique

On meurt plus à Saumur qu’ailleurs, la population est pauvre et il y a une grande insalubrité dans le quartier du Fenêt. On naît moins, les classes populaires n’ont pas beaucoup d’enfants, à l’époque, 2 par famille. Les grandes familles en ont plus. Les hommes sont plus nombreux, beaucoup d’ouvriers, de compagnons, domestiques. Les vignerons ont beaucoup d’enfants !

Le travail des Saumurois

3 % des Saumurois travaillent dans l’agriculture

46 % dans le secteur industriel et artisanal, (industries des vins champagnisés(

22 % sont employés de commerce

12 % de  domestiques, ceci  est lié à l’existence de 15 % de rentiers ou propriétaires qui emploient des domestiques.

Riches et Pauvres

La richesse appartenait à 13 % de défunts  des  classes supérieures  qui  possèdent 55 % de la fortune, alors que 33 % des classes populaires n’ont que 2,4 % de la fortune.

Ces Saumurois si divers se rencontrent-ils ? dans le quartier Saint-Pierre vivent de nombreux  journaliers, commerçants et artisans ainsi que des fonctionnaires et des rentiers. Le quartier Saint-Nicolas est à la fois un quartier d’artisans de commerçants, mais aussi de propriétaires-rentiers, de militaires. Les faubourgs du Fenêt et Saint-Michel  sont les plus pauvres.




                                                                 à suivre



D’après la conférence de Geoffrey Ratouis « Saumur en 1900 » et le livre « Histoire de Saumur « Hubert Landais, éditions Privat.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
<br /> A quelle époque a-t-on installé le tramway ?<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Rêves et écritures d'Alice
  • : Ce blog reflète ce que j'ai envie de partager, à travers l'écriture, tout ce qui vient autour d'elle, livres, musique, peinture, référencement des blogueurs, des sites autour de la création littéraire. Textes et photos protégés sous le n°000477878-5-CopyrightDepot.com
  • Contact

Texte Libre