Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 15:33

  Jeudi en Poésie "les Croqueurs de Mots" : Dans le poème "les ombres" Anna de Noailles imagine ses rencontres dans l'au-delà avec "ses dieux" qui l'ont accompagnée dans l' écriture.

Anna-Elisabeth, comtesse de Noailles par Philip Alexius de László, 1913

 

Quand ayant beaucoup travaillé
J’aurai, le cœur de pleurs mouillé,
 Cessé de vivre,
J’irai voir le pays où sont
Tous les bons faiseurs de chansons
  Avec leur livre.


Chère ombre de François Villon
Qui, comme un grillon au sillon,
 Te fis entendre,
Que n’ai-je pu presser tes mains,
Quand on voulait sur les chemins
Te faire pendre.

Verlaine qui vas titubant,
Chantant et semblable au dieu Pan
Aux pieds de laine,
Es-tu toujours simple et divin,
Ivre de ferveur et de vin
 Bon saint Verlaine ?


Et vous dont le destin fut tel
Qu’il n’en est pas de plus cruel
  Pauvre Henri Heine,
Ni de plus beau chez les humains,
Mettez votre front dans mes mains,
Pensons à peine.


Moi, par la vie et ses douleurs,
J’ai goûté l’ardeur et les pleurs
 Plus qu’on ne l’ose…
Laissez que, lasse, près de vous,
O mes dieux si sages et fous,
 Je me repose…

                          

 

                                     L’ombre des jours  (1902)



Photo, source Wikipédia : Anna-Elisabeth, comtesse de Noailles par Philip Alexius de Laszlo, 1913

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lilie 19/03/2010 18:15


J'aime comme elle parle de Verlaine (mon chouchou)


; 20/03/2010 16:29


J'ai vu que tu as fait un énorme travail sur Verlaine, tant mieux si tu as trouvé ici un rappel qui te plaise.
je trouve la démarche d'écriture très intéressante, en mettant en poème les auterus qui l'ont inspirée


fleur 19/03/2010 12:32


C'est vraiment de la belle poésie!
Merci de m'offrir le plaisir de relire Anna De Noailles!


Alice 20/03/2010 16:27


Ah c'est gentil de déposer un com, et de donner ton avis, cela m'encourage pour d'autres redécouvertes. Je cherchai un poème sur les ombres, et cela m'a mené jusqu'à elle. Je la connais peu et vois
qu'il y a beaucoup de sites consacrées à son oeuvre. Bises


Almaya 18/03/2010 22:12


Merci pour ce partage. Je ne connaissais pas ce poème. Nous avons tous un panthéon qui nous ait propre, des modèles de perfection qui nous portent ou nous transportent et qui sont nos référents.
Douce soirée. Almaya


Alice 20/03/2010 15:40


Je suis bien d'accord avec toi, et notre tâche est de continuer de lire et de découvrir, enfin c'est ce que je pense ! merci de ta visite.


amtealty bougnen 18/03/2010 20:39


 contente de découvrir ce poème
  merci
 bisous de la grandmère des côtes d'armor


Alice 20/03/2010 15:39


J'ai bien aimé ce poème, qui rappelle que pour chacun d'entre nous, des auteurs représentent des maîtres à penser et qu'ils inspirent des voies créatrices, ou philosophiques. Amitiés


Présentation

  • : Rêves et écritures d'Alice
  • : Ce blog reflète ce que j'ai envie de partager, à travers l'écriture, tout ce qui vient autour d'elle, livres, musique, peinture, référencement des blogueurs, des sites autour de la création littéraire. Textes et photos protégés sous le n°000477878-5-CopyrightDepot.com
  • Contact

Texte Libre