Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 15:08



Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy la qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son age!

Quand revoiray-je, helas, de mon petit village
Fumer la cheminee, et en quelle saison,
Revoiray-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province, et beaucoup d'avantage?

Plus me plaist le sejour qu'on basty mes ayeux,
Que des palais Romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaist l'ardoise fine:

Plus mon Loyre Gaulois, que le Tybre Latin,
Plus mon petit Lyré, que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la doulceur Angevine.







         

   
 
   


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alice 18/12/2009 10:20


Merci Cette poésie résonne toujours en nous, du génie de ce poète, merci pour ces quelques vers accueillis dans la froidure de l'hiver ! belle journée


Bruno 17/12/2009 17:33


Apprise par coeur
il y a quelques décennies,
toujours pleine de douceur
cette belle poésie

Bisous


Eglantine-Lilas 17/12/2009 17:05


ah la douceur angevine ! ces vers me bercent
belle soirée à toi


Alice 18/12/2009 10:30


La région angevine a inspiré nombre de poètes. Bien que ce poème soit célèbre, c'est agréable de le relire en entier ! Amicalement


Présentation

  • : Rêves et écritures d'Alice
  • : Ce blog reflète ce que j'ai envie de partager, à travers l'écriture, tout ce qui vient autour d'elle, livres, musique, peinture, référencement des blogueurs, des sites autour de la création littéraire. Textes et photos protégés sous le n°000477878-5-CopyrightDepot.com
  • Contact

Texte Libre