Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 00:27

 

 

Les veillées ont joué un grand rôle dans le milieu troglodytique. Des légendes reflètent plus ou moins l’histoire et les lieux du Saumurois. Chaque hameau ou village comptait deux ou trois veilloirs

 Fichier:Louresse-Rochemenier site troglodytique (10).JPG

Les Bœufs

Cette merveille des bêtes parlant le langage des humains la nuit de Noël n’a pu être vérifiée sans dommage que lorsque seulement le hasard vous amenait, sans y penser, sans le chercher, à vous rendre compte du miracle.

Le malheur, la mort même étaient la punition des curieux voulant épier le prodige. Pour vous en convaincre, il n’est que d’écouter cette histoire.

Il y a bien longtemps, un habitant  du village ne se cachait pas pour étaler à ce sujet son scepticisme, quand le soir à la veillée quelqu’un rappelait le fait prodigieux. Coupant court un jour à toute discussion, il déclara : « J’en aurai le cœur net », haussant dédaigneusement les épaules.

La nuit de la Nativité arrivée, il laissa prendre à sa famille, ses voisins, ses amis, le chemin de l’église. Quittant sa cave-demeurante, il se faufila dans la carrée, atteignit l’étable dont il avait laissé à dessein la porte entr’ouverte, et s’y glissa sans bruit.

« Saint Thomas, se disait-il s’est bien permis de vérifier. Pourquoi ne ferai-je pas de même ? »

Allongé sur la paille, il goûtait la tiédeur du lieu dont l’ambiance rappelait celle de la naissance du Sauveur. La voûte, taillée en coupole à même la tuffe, gardait jalousement la chaleur. Les vaches ruminaient, l’âne tirait sur sa longe, les « biques » grattaient la paroi de leurs cornes. L’homme s’assoupit.

Apporté par le vent de bise, le premier coup de minuit lui parvint très net, l’arrachant au sommeil.

Le fond de l’étable, du côté où sagement couchés, pattes repliées sous le ventre ses grands bœufs, ses compagnons si chers attelés comme lui quotidiennement au rude labeur de la terre, pour lesquels sa tendresse était immense, s’illumina tout à coup d’une lueur étrange, tout à la fois douce et vive.

« Martin, celui dont la tête s’éclairait d’une jolie lune blanche, dit alors : « Que fait-on demain, « Luron » ?

« Luron », lent comme tous ceux de son espèce, médita un temps assez long sa réponse, sans interrompre pour autant la mastication de son dîner.

Pâle d’émotion, le paysan retint son souffle.

Puis, du même ton, de la même voix qu’un quelconque habitant du village, Luron répondit à son compagnon : « Demain ?... Ah ! Mon pauvre Martin….

Demain ?... nous tirerons le char qui conduira notre bon maître à sa dernière demeure…. »

 

                                                Contes et Légendes  Le Puy-Notre-Dame

- Extrait du livre : Les Troglodytes en Anjou à travers les âges - Folklore

De J. et C. Fraysse  , Ouvrage publié avec  le concours du Centre National de la Recherche Scientifique

Préface de Georges-Henri Rivière

Source photo : wikipédia, habitat troglodyte Louresse Rochemenier près de Saumur

Partager cet article

Repost 0
Published by Alice - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

tilk 03/01/2012 22:29


tu sais ma mère à vécu en espagne dans des habitations de ce genre...et je les connais celles de Saumur je les ai visité quzand je travaillait à saumur il y avait même une discothèque
troglodyte...merci pour ce compte


bonne année à toi et aux tiens


besos


tilk

Alice 05/01/2012 19:04



Merci de tes voeux, bonne année à toi aussi. Les sites troglodytes méritent beaucoup d'articles ! certains sont transformés en habitat musée comme tu le sais. D'autres ont de nouvelles vies. Je
suis heureuse de rappeler  tes souvenirs. Amitiés



Viviane 26/12/2011 19:08


Nul ne devra connaître le jour et l'heure... Joli lien plein de profondeur entre les saintes écritures et la tradition plus payse. Bonnes fêtes Alice!

Rebecca 10/04/2011 17:59



uohhhh la fin est fracassante !!! comme quoi la curiosité n'est pas bonne



Alice 10/04/2011 19:30



Bonjour Rebecca, la curiosité comme tu en parles aussi dans ton article mène parfois à bien des complications. Merci de ton passage ! Amitiés



Suzâme 08/04/2011 14:10



Qu'il est bon d'entendre la voix des légendes, elle va tout droit au coeur qui accepte toutes les métamorphoses dès lors il se reconnaît. Très joli. Suzâme



Alice 10/04/2011 19:27



Je pense que les légendes continuent de fasciner, elles font le lien avec nos ancêtres et nous nous projettons dans leurs réveries imaginaires, car le coeur comme tu le soulignes justement les
entend. Bon dimanche, amitiés



Anne Le Sonneur 07/04/2011 17:54



Un très beau conte, Alice, come je les aime... et qui ne donne pas trop envie de suivre le chemin de la très grande curisité. Très belle soirée. Anne



Alice 07/04/2011 18:21



J'ai apprécié ce conte doucement philosophique ! Amitiés Alice



Catheau 07/04/2011 17:53



Il vaut mieux ignorer le langage divinatoire des bêtes. Merci, Alice, de nous avoir menés au veilloir.



Alice 07/04/2011 18:23



Sans nul doute, il ne vaut mieux pas s'aventurer dans ces croyances prophétiques qui déclenche un mauvais sort !



m'annette 07/04/2011 17:39



très intéressant, je ne connaissis pas cette légende!


merci, bises



Alice 07/04/2011 18:24



Je découvre aussi par le truchement de ces légendes locales, les récits des veillées saumuroises. Amitiés



Jeanne Fadosi 07/04/2011 17:21



La curiosité est quelquefois un vilain défaut ... Pauvre maître qui n'a pas eu la chance de Thomas ! et une légende d'une belle poésie



Alice 07/04/2011 18:25



et bien souvent confirmé ! mais peut-on s'empécher d'aller vérifier ! Amitiés



Tinkle Bell 07/04/2011 17:08



J'aime beaucoup cette légende. "Tel est pris qui croyait prendre" ...



Alice 07/04/2011 18:27



Oui, exactement, trop de curiosités mène vers un sort malheureux parfois. Amitiés



Présentation

  • : Rêves et écritures d'Alice
  • : Ce blog reflète ce que j'ai envie de partager, à travers l'écriture, tout ce qui vient autour d'elle, livres, musique, peinture, référencement des blogueurs, des sites autour de la création littéraire. Textes et photos protégés sous le n°000477878-5-CopyrightDepot.com
  • Contact

Texte Libre