Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 09:54

Poésie du jeudi chez les Croqueurs de Mots, thème "le vent" proposé par

Jeanne Fadosi

 


LE VENT


Le vent essaie d’écarter les vagues de la mer. Mais les vagues tiennent à la mer, n’est-ce pas évident, et le vent tient à souffler… non, il ne tient pas à souffler, même devenu tempête ou bourrasque il n’y tient pas. Il tend aveuglément, en fou, et en maniaque vers un endroit de parfait calme, de bonace, où il sera enfin tranquille, tranquille.
Comme les vagues de la mer lui sont indifférentes ! Qu’elles soient sur la mer ou sur un clocher. ou dans une roue dentée ou sur la lame d’un couteau, peu lui chaut. Il va vers un endroit de quiétude et de paix où il cesse enfin d’être vent.

Mais son cauchemar dure déjà depuis longtemps.

Henri Michaux,  La Nuit remue, Gallimard

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Brunô 06/05/2011 18:47



Envie du vent de souffler un peu, le temps d'une pause, être absent, se faire oublier au calme, juste pour un jour sans vent.


Un poème original sur les états d'âme du vent.


Merci, amicalement



Alice 08/05/2011 10:19



Oui, c'est un comble pour le vent !


 Beau dimanche sans vent, amitiés



Jeanne Fadosi 06/05/2011 17:14



quel plaisir de lire la poésie de cette prose et d'entendre la plainte du vent violent à son corps défendant ...



Alice 08/05/2011 10:12



Oui, c'est une drôle d'idée de Michaux, c'est tout l'art de Michaux. Belle journée Jeanne, Amitiés



Anne Le Sonneur 06/05/2011 11:53



C'est un plaisir de retrouver Michaux sur ton blog ! Merci, Alice, pour ce poème-là. Belle journée.



Alice 08/05/2011 10:09



 j'ai choisi ce texte sur le vent parmi d'autres auteurs trouvés sur le net, pour Michaux et son idée inédite et fantaisiste qui me plaisait. Bon dimanche à toi. Amicalement



Tricôtine 05/05/2011 22:48



c'est vrai nous ne nous sommes pas mis à sa place... ce pauvre vent dénigré doit être effectivement fatigué !! merci
Alice, ton vent a mis à découvert ce joli texte pour nos zyeux   bizzz de nuit calme



Alice 08/05/2011 09:50



Le vent est personnifié, et il peut être bien fatigué de souffler, super idée de H. Michaux ! bon dimanche sous l'auvent du printemps :-) bises



ABC 05/05/2011 21:31



Pauvre vent turbulent, il sait pourtant se faire doux et aimant, est-ce si cauchemardesque d'être vent ???



Alice 05/05/2011 21:51



Cela dépend des saisons :-) et des forces ! relire l'Odyssée et tous ces vents contrariants certains sont comme hantés ! pas tous :-)



Libre necessite 05/05/2011 20:17



Tout cet air qui va rejoindre les trous qui redevienenent calmes A micalement Dan



Alice 05/05/2011 21:48



Hum ! c'est énigmatique comme Michaux ! Amitiés



Catheau 05/05/2011 11:05



La douleur du vent condamné éternellement à la violence et qui aspire à la paix : un visage d'Eole insoupçonné.



Alice 05/05/2011 21:40



J'aime bien cette vision différente du vent, le plaisir de lire Henri Michaux et d'être étonnée !



Présentation

  • : Rêves et écritures d'Alice
  • : Ce blog reflète ce que j'ai envie de partager, à travers l'écriture, tout ce qui vient autour d'elle, livres, musique, peinture, référencement des blogueurs, des sites autour de la création littéraire. Textes et photos protégés sous le n°000477878-5-CopyrightDepot.com
  • Contact

Texte Libre