Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 13:30

Poésie du Jeudi chez les Croqueurs de Mots,  Thème "Livres (lecture) " proposé par  Mireillle  

 

 

 

J’ai choisi cet extrait dans le chapitre « Livres vivants »

Je me souviens qu’il y a de cela plus de trente ans, je lisais chaque jour en allant à mon travail et sur le chemin du retour le Heroes and Hero Workship de Carlyle. Je lisais ce livre dans le métro aérien. Un jour  une pensée énoncée par l’auteur m’émut si profondément que lorsque je levai les yeux de la page j’eus de la peine à reconnaître les figures bien trop familières qui m’entouraient. J’étais dans un autre monde… et complètement. Quelque chose que l’auteur avait dit – je ne me rappelle plus ce que c’était - m’avait secoué jusqu’au plus profond de mon être. A cet instant même, j’eus la conviction que mon sort, ou ma destinée, serait différent de ceux des gens qui m’entouraient. Je me vis soudain soulevé – projeté ! hors du cercle qui m’emprisonnait. Un sentiment momentané de fierté et d’exaltation, de vanité aussi sans aucun doute, accompagna cette révélation, mais il s’évanouit vite, et fit bientôt place à une calme acceptation et une résolution profonde ; en même temps s’éveilla en moi un sens plus fort de communion, le lien qui me rattachait à mon voisin devint beaucoup plus humain.

 

Henri Miller , extrait « Les Livres de ma Vie » p.141 éd. Gallimard

 

 

J’ai ouvert un livre

Pour voyager à l’orée des peut-être

Pour oublier le temps

Pour rêver, imaginer

Une ville, des personnages

Se sont dessinés sous mes yeux

Je ne manquerai pas la fin

"Ouvrir un livre, ferme tous les autres"*

 

 Alice

 

Photo image google

*Roberto Juarroz - Poème 1984

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Alice - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

jpbuthion 12/04/2012 11:08


comme tout a été dit sur les mots, j'attirerais l'attention sur la photo à laquelle il ne manque que le souffle du vent ... un peu facétieux, s'agissant de mots, je dirais que "Miller" (Henry)
s'en charge.

Alice 14/04/2012 14:27



Commentaire judicieux, car Henry Miller ne manque de souffle dans ses livres plutôt volumineux, son nom comme tu le suggères, trace sa voie (voix) j'aime beaucoup cette photo.



AlmaSoror 07/04/2012 21:44


Un bel extrait, un beau poème, sur un blog qu'il fait bon découvrir.

Alice 08/04/2012 13:51



Merci de votre commentaire agréable à lire ! je découvre votre blog avec plaisir, beaucoup de lectures à venir.



le-panier-a-histoires-de-memette.over-blog.com 03/04/2012 21:07


Arthur....  Henry.... fin de journée.... pas grâve.... méa culpa .... j'aime beaucoup !

Alice 05/04/2012 18:03



c'est moi qui te remercie pour toutes ces propositions qui nous emmènent sur des sujets agréables à réfléchir et se documenter



Catheau 31/03/2012 17:44


Très beau choix, Alice, pour nous dire que lire, c'est vivre.

Alice 03/04/2012 18:40



Merci, les livres apportent tant, le théâtre aussi !



le-panier-a-histoires-de-memette.over-blog.com 31/03/2012 14:05


Bonjour Alice, j'aime beaucoup ce que dit Arthur Miller: "cela éveilla en moi un sens plus fort de communion, le lien qui me rattachait à mon voisin devint beaucoup plus humain." Quant à ton
poème, il traduit bien la magie de la lecture. Merci de les avoir partagés. Bises, Mireille

Alice 03/04/2012 18:33



Merci Mireille de ce commentaire qui souligne l'humanité de l'écrit d'Henry Miller et non pas Arthur :-)


bises


Alice



tilk 31/03/2012 01:34


bel article....tu sais que justement la poésie verticale de Juarroz est une vrai nourriture pour moi


besos


tilk

Alice 03/04/2012 18:30



Une découverte pour moi, un auteur que je continuerai de lire


amitiés


Alice



Jeanne Fadosi 30/03/2012 10:27


Quel bel extrait choisi pour ce thème ! et tes mots en écho lui rendent un bel hommage.


"Peut-être en effet qu'ouvrir un livre ferme tous les autres", mais si certains livres ferment sur tout, d'autres heureusement ouvrent à la vie autour de soi


bises et belle journée

Alice 30/03/2012 14:37



En réponse à ton sentiment sur la citation de Roberto Juarroz, voici le poème intégral extrait du blog Beauty will save the world,


Dire un mot exclut tous les autres,
ouvrir un livre ferme tous les autres,
penser une seule chose déséquilibre le monde,
aimer quelqu’un est le plus grand oubli.


L’exercice ponctuel d’une seule vie
n’aura jamais de sens.


Reste à découvrir le pluriel.


ABises


 Alice



Nounedeb 29/03/2012 17:43


Deux beaux hommages. Quand on aime lire, on est sauvé...

Alice 29/03/2012 18:32



La lecture nous entraîne hors de nos propres murs, il ne faut pas rester enfermé !



ABC 29/03/2012 17:02


Je communie parfaitement à ce que tu relate d'Henri Muller, je l'ai ressenti si souvent, et souvent sans pouvoir le partager, merci pour ce témoignage...


Quand je suis plongée dans un livre, le monde peut s'écrouler, j'aurais toujours le temps de m'en apercevoir plus tard !!!!

Alice 29/03/2012 17:42



Si le livre concentre notre attention, alors c'est qu'il a réussi son objectif ! le passage choisi d'Henri Miller m'a plu tant il est vrai, encore faut-il l'écrire :-) j'aime bien cette sensation
de s'isoler," plonger" dans un livre et ne plus avoir conscience d'autre chose.



jill-bill.over-blog.com 29/03/2012 14:12


Bonjour Alice... Voilà qui s'appelle une immersion pour Henri Miller...  Quant à tes mots sur un livre nous nous rejoingnons tous... évasion pour oublier un peu le quotidien pas tjs rose
!  Amicalement ! jill

Alice 29/03/2012 17:39



Un passage qui m'a plu, tant il est bien décrit de ce que l'on ressent à un moment ou à un autre d'une lecture. Le livre , ouverture d'un autre monde où l'on s'évade, c'est toujours agréable !
enfin selon les sujets ! Amicalement



Présentation

  • : Rêves et écritures d'Alice
  • : Ce blog reflète ce que j'ai envie de partager, à travers l'écriture, tout ce qui vient autour d'elle, livres, musique, peinture, référencement des blogueurs, des sites autour de la création littéraire. Textes et photos protégés sous le n°000477878-5-CopyrightDepot.com
  • Contact

Texte Libre