Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 14:15

  

 Pour les Croqueurs de mots, poésie du jeudi d’Aloysius Bertrand (1807-1841)

 

 

Quand le raisin est mûr, par un ciel clair et doux,

Dès l’aube, à mi-coteau, rit une foule étrange :

C’est qu’alors dans la vigne et non plus dans la grange,

Maîtres et serviteurs, joyeux, s’assemblent tous.

 

A votre huis, clos encor, je heurte. Dormez-vous ?

Le matin vous éveille, élevant sa voix d’ange :

-          Mon compère, chacun, en ce temps-ci, vendange.

Nous avons une vigne : eh bien ! Vendangeons-nous ?

 

Mon livre est cette vigne, où, présent de l’automne,

La grappe d’or attend, pour couler dans la tonne,

Que le pressoir noueux crie enfin avec bruit.

 

J’invite mes voisins, convoqués sans trompettes,

A  s’armer promptement de paniers, de serpettes.

Qu’ils tournent le feuillet : sous le pampre est le fruit.

 

 

                                                                                  

                                (Œuvres poétiques)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> <br /> Les vendanges approchent, peut-être même commencées dans certaines régions de France, il pleut fréquemment ici aussi ! amitiés<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Un poème tout à fait d'actualité ! Mais j'espère qu'ils ont meilleur temps que par chez moi pour les vendanges !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Rêves et écritures d'Alice
  • : Ce blog reflète ce que j'ai envie de partager, à travers l'écriture, tout ce qui vient autour d'elle, livres, musique, peinture, référencement des blogueurs, des sites autour de la création littéraire. Textes et photos protégés sous le n°000477878-5-CopyrightDepot.com
  • Contact

Texte Libre