Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 18:34

Elle chante un peu voilé
Souple comme le vent
C’est une mélodie sans paroles
Hors du temps
Elle chante les yeux fermés
En fléchissant le cou
Plongée dans un pays très éloigné de vous

Cesaria Evora (partie en portugais)

Refrain :
Mais d’où lui vient
Cette infinie douceur
Cette sensualité mélangée de pudeur
Ses belles mains quand elles se posent
sur une épaule ou sur mon bras
Tout se métamorphose
On oublie la mort on s’en va

Elle chante la terre rouge
La sèche, la stérile
Elle chante les hommes proscrits, les sans - terre dans les villes
Les jeunes filles en noir et tous les enfants dans les rues
Les longues années sans pluie et ceux qu’on n’a jamais revus

Cesaria Evora (partie en portugais)

Refrain
Mais d’où lui vient
Cette infinie douceur
Cette sensualité mélangée de pudeur
Ses belles mains quand elles se posent
sur une épaule ou sur mon bras
Tout se métamorphose
On oublie la mort on s’en va

Cesaria Evora (partie en portugais)

Savoir qui était fluide
D’abord se brise et se renforce
Telle est la vie la mort, la fragilité et la force (2x)

Paroles - extrait de l'album Carnet de Bord
Source :

Partager cet article

Repost 0
Published by Alice - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Catheau 05/01/2012 08:58


Une déambulation musicale toute en saudade, comme je les aime.

Alice 05/01/2012 18:59



Un portrait sensible à la hauteur de Cesaria Evoria. Beau duo d'artistes, émouvant.



Anne L S 23/12/2011 19:27


Un voyage comme je les aime. Merci Alice pour ces mots-là de Lavilliers et ce beau duo. Amicalement. Anne

Gérard 18/12/2011 19:02


Un succès fulgurent venu bien tard

Alice 19/12/2011 20:49



L'important est de l'avoir entendue, et sa voix au timbre empli de chaleur reste graver dans nos mémoires.


Amitiés



libre necessite 18/12/2011 12:23


Magnifique . Quand on pense qu'elle ne chatera plus en public, c'est émouvant. Bises dan

Alice 18/12/2011 17:01



En écoutant sa voix, on voit son pays. Elle reste dans les mémoires. J'aime beaucoup ce clip. Bises



tilk 17/12/2011 21:31


c'est une très belle chanson ...j'aime bien Lavilliers après la mort de Bashung on peu dire que c'est un des seuls grands qui reste...


besos


tilk

Alice 18/12/2011 16:57



Cette chanson parle de Cesària Evora, avec tendresse. Un beau clip avec elle et les habitants du Cap vert.


Amitiés


 



Présentation

  • : Rêves et écritures d'Alice
  • : Ce blog reflète ce que j'ai envie de partager, à travers l'écriture, tout ce qui vient autour d'elle, livres, musique, peinture, référencement des blogueurs, des sites autour de la création littéraire. Textes et photos protégés sous le n°000477878-5-CopyrightDepot.com
  • Contact

Texte Libre