Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 20:37






Tableau de Nicolas de Staël


 

Si simple et lointaine dans sa posture oblique

Alanguie sur son lit  blanc

Glacis de ce corps bleui

Sous les paupières closes

Perce le ciel rouge, aube-colère

Bouge ! Crie-t-elle

Se redressant, légère, marche sur les  vagues blanches

Glisse vers l’aurore rougeoyante

Laissant on ne sait comment
 Se détacher la mélancolie.

 

 




Partager cet article
Repost0

commentaires

V
C'est magnifiquela rencontre d'une plume et d'un pinceau est toujours une belle surpriseje ne connais pastrop Nicolas de Staël, mais tes vers lui donnent une présence et une complémentarité formidablemerci Alice de ces vers qui me font penser à un air de Monteverdi" lasciate mi morire"mais un lasciate mi morire qui sursaute et donne encore une chance à la vie
Répondre
A
<br /> Très touchée pour le compliment, c'est très gentil de ta part, j'ai écouté Monteverdi , j'avais pensé au "rouge-george" d'Olivier Messiaen pour accompagner le réveil de cette jeune femme.<br /> <br /> <br />
C
c'est pas du tout le même genre que moi mais c'est un magnifique texte très poétique...
Répondre
A
<br /> <br /> Merci, je me suis inspirée des émissions sur la mélancolie et du poème de Booz endormi, forcément on ne pouvait pas arriver à un résultat proche !<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Rêves et écritures d'Alice
  • : Ce blog reflète ce que j'ai envie de partager, à travers l'écriture, tout ce qui vient autour d'elle, livres, musique, peinture, référencement des blogueurs, des sites autour de la création littéraire. Textes et photos protégés sous le n°000477878-5-CopyrightDepot.com
  • Contact

Texte Libre